LAGOON 40 (leasing possible)

LAGOON 40 (leasing possible)

Bel exemplaire 2019 de cet excellent modèle de la gamme Lagoon. Facile à utiliser et très confortable, le L40 sait aussi se montrer joueur et plaisant à barrer. Dans la brise au portant il dévoile un  vrai talent de voyageur et peut afficher de très bonnes performances. Une réussite! Possibilité d’apport limité (150 000 euros) et reprise du financement avec tva à 10%).

Prix : 365 000.00 €
Weight: 10900 kg

Description

PHOTOS COMPLEMENTAIRES SOUS LE TEXTE

La photo sous voile est un sistership, les autres photos sont celle du bateau concerné.

Modèle 2019 Version 3 cabines doubles, 2 salles d’eau, équipement COMFORT, ELEGANCE LINE.

Pré équipt. Code 0

Double réservoir d’eau 660l

Finition élégance

Pont arrière teck + table carré ext. + coussins

Cabriolet poste de barre

Annexe 3D Tender 3m + 9,9 cv suzuki

Electronique nav. AIS + radio

9 couchages (version proprio + carré + 1 pointe avant

Lazy bag

Coussins avant

Circuit 220

Convertisseur 2000w

2 frigos

Equipement sécurité + literie + vaisselle

Winch électrique

Moteurs Yanmar 2x40cv – 1.250 hres

Sous marine neuve

Hélices tripales

200 milles en Lagoon 40’

Un essai avec Bruno Belmont (ancien directeur de Jeanneau Techniques Avancées, constructeur des trimarans du film Waterworld, de Groupe Pierre 1er, le vainqueur du Rhum avec Florence Arthaud, d’une partie de RMO de Laurent Bourgnon, des Lagoon 55’ et 57, des F40’ Jeanneau/Irens, ex directeur des produits voiles du groupe Benéteau en charge aujourd’hui du développement des Lagoon) ne se refuse pas ; il est la mémoire des multicoques du groupe ! La présence d’Armand Burgaud, le chef projet du 40’ constituait une opportunité supplémentaire pour découvrir le bateau en profondeur ; le départ de Canet en Roussillon en direction de Cannes s’imposait donc ! La fenêtre météo semblait favorable et à l’issue d’un avitaillement rondement mené et d’un diner “Chez Luis” sur la plage, nous décidons d’appareiller vers 23h sous une brise de NW noyée de pleine lune. Le vent souffle de l’arrière et le clapot est plein travers, une bizarrerie liée au régime de brise de terre en amont avec laquelle le 40’ compose fort bien. Avec 12-15 nœuds au départ, il trottine avec entrain et nous effectuons 25 milles en 3h30 lors du premier quart. La nuit se déroule calmement sous un vent d’WNW forcissant autour de 15-20nd ; toujours sous GV et Solent (nous aurions du lancer le code 0 au départ, le range était parfait pour lui, mais une incertitude sur la force du vent à venir et la découverte du bateau nous avait fait remettre ce projet à plus tard !). Le rythme se maintient et nous abattons 72 milles en 10h (courant contraire supérieur à 1nd !). En milieu de journée, la mer bien formée vient de l’arrière du travers bâbord animée par un bon force 5 à 6. Le plaisir de barre est réel et la piste bien cabossée constitue un terrain d’essai idéal. La roue d’un bon diamètre est gainée de cuir, connectée à des drosses câbles, le toucher est remarquable, souple et ferme à la fois. L’effort à fournir n’est jamais important alors que la transmission est très directe. Les talus traversiers, parfois brutaux ne mettent pas le barreur en difficulté, la qualité de l’effet directionnel est bluffante ! La plate-forme semble réclamer des conditions plus soutenues tant l’accord avec le nouveau plan de voilure se révèle judicieux. L’équilibre dynamique général me surprend très agréablement, ici pas de sensation d’une GV qui “pèse sur la barre” ou “emmène” le bateau au lof, incitant à la réduction. La jolie GV de 47,5m2 travaille en élévation et en finesse ; sa poussée est confortable presque insensible bien que substantielle. Au portatif, le galhauban limite l’ouverture du plan de voilure, mais avec un palan de tension de chute frappé sur un pad eye ou un taquet, le bateau descend très correctement dans le vent. Le Solent est gréé de l’indispensable écoute barber ; au delà de 100° (rail auto vireur), une seconde écoute revenant par la poulie de code 0 déborde le point de tire et permet un réglage parfait. La manœuvre à partir de la Nav-station est simple et intuitive, l’usage du traveller est rapide et efficace en solo grâce à la possibilité de renvoi sur le winch électrique. Au large de Marseille le vent monte encore et souffle à 25nd avec de rares et ponctuelles rafales à 30; dois je confesser que nous n’avons pas ressenti le besoin de réduire ? Le bateau semble parfaitement à l’aise et commence à surfer avec agilité et régularité. La barre confirme les bonnes sensations collectées dans les conditions précédentes et surprend par son efficacité et le très bon retour d’information ; entre 9 et 12nd, le “petit” Lagoon déroule une belle trace et enregistre même quelques scores : 13,6nd, 14,7 et même 15,2 sur le mouchard Navionics  (avec le même courant contraire d’environ 1nd sur l’ensemble du trajet)! La sophistication de la forme du dessous de nacelle atténue considérablement le slamming; plus surprenant encore est l’équilibre de plate forme : Le 40’ conserve sur les crêtes une agilité étonnante, campé sur ses sections maîtresses comme une skieur de poudreuse bien fléchi, il spatule en position de sécurité, sans oscillations antéro-postérieures et descend dans les creux avec aisance, étraves bien dégagées. Résultat, 142 milles en 19h dans un confort parfait avec un finish de 4h pourtant très mou dans la baie de Toulon et la passe du langoustier à la voile pour une prise de coffre idéale à 19h à Porquerolles. Le lendemain se déroule dans des conditions estivales (10nd réels) sous GV et Code 0 et confirme tout l’intérêt de ce plan de voilure à deux visages qui permet de conserver un bateau réellement vivant dans les petits airs à toutes les allures.

Conclusion

L’équilibre reste pour moi le maître mot de cet essai du nouveau Lagoon 40’: équilibre de barre qui transmet des sensations fines, claires et procure un effet directionnel ludique remarquable par mer formée ; équilibre de plate forme liée à la géométrie particulière du gréement et aux efforts tangibles de répartition des masses et de réduction du poids ; équilibre du plan de voilure qui offre une efficacité réelle dans toutes les conditions rencontrées et une tolérance appréciable dans la brise. Le Lagoon 40’ est agréable et confortable ; je retiens surtout sa facilité d’usage. En plus il est  amusant à faire marcher !

 

Caractéristiques

Modèle / Version LAGOON 40
Chantier / Boatyard Lagoon
Architecte / Architect VPLP
Année de construction / Launching year 2019
Matériaux / Material sandwich balsa verre polyester
Pavillon / Flag Français
TVA Payée / Paid VAT LEASING EN COURS
Longueur / LOA 11,73 m
Largeur / Beam 6,76 m
Tirant d'eau / Draft 1,35 m
Poids / Weight 10900 kg
Surface au près / Winward sail surface 82
Système anti-dérive / Keel type ailerons/keels
Motorisation / Engines YANMAR 2X40HP (1250h)