Power Cat QUEENSLAND 55′

Power Cat QUEENSLAND 55′

Beau QUEENSLAND 55′ 2x670hp (Volvo D11 1600h). Excellent entretien par propriétaire passionné de moteurs. Utilisation personnelle ou avec boat captain. Renouvellement régulier des équipements. Visible à terre Méditerranée France.

Prix : 950 000.00 €

Description

extraits de l’essai paru dans MULTICOQUES MAGAZINE

Daniel Andrieu, architecte du Queensland 55′
Pour la conception de son navire amiral (design intérieur Jean-Jacques Coste), Fountaine Pajot s’est adressé au cabinet Andrieu, maître d’oeuvre des catamarans de travail Iris dont les différentes déclinaisons (passagers, transport) permettent d’embarquer 300 personnes ou leur équivalent en charge à la vitesse de 20 à 30 nœuds! Daniel Andrieu est le concepteur du fameux Sun Magic 44 de Jeanneau, des Sun Fast 40 et 43, du Jod 35′. Il a collaboré au Yaka Design Team pour les Class America CHN 69 et FRA 69 en 2005 et 2003 et à l’étude de Challenge France, le 12m JI d’Yves Pajot.

Un trawler cat à la personnalité affirmée
Le Queensland est beau ! La silhouette générale conserve l’allure de baroudeur qui sied au concept et le soin apporté aux proportions et aux éléments secondaires de style met en valeur l’élégance des lignes. De face, le bateau semble armé pour les conditions océaniques ; une aile de mouette est là pour casser l’inertie de l’eau verte sur l’avant de la plateforme, les deux étraves fortement tulipées s’appuient sur un redan déflecteur en dessous duquel les carènes s’affinent. Le tunnel est très propre et ne s’oppose pas à l’accélération de l’eau (qui entre à 20 nœuds et ressort à 40 de cette « turbine » !), garantissant une faible résistance, participant à la qualité des écoulements et au silence de fonctionnement. L’impression de finesse de flotteurs persiste à l’arrière et l’intégration du garage d’annexe mérite des éloges pour sa pertinence fonctionnelle. Les hiloires sont rehaussés d’un plat-bord en massif et de garde-corps tubulaires en inox d’un bel effet. Le style du roof est superbe et le fly bridge bien intégré à la ligne générale.

Des aménagements qui rivalisent avec les meilleures références
Notre version d’essai est une unité de propriétaire dédiée au charter! Je m’explique : le captain aime voyager et découvrir des destinations lointaines, mais son cœur et sa raison le poussent à ouvrir son bateau à une clientèle qui partage ses rêves. Un skipper et une hôtesse (logés à part dans le studio avant bâbord) sont à leur disposition pendant la saison (ils disposent d’une lingerie dotée de tous les équipements). Ce Queensland offre donc 4 cabines, 2 magnifiques « suites » et deux double-singles aux prestations équivalentes. Chacune d’elles dispose bien sûr de douches et de toilettes séparées ainsi que de la télé-vidéo. J’ai passé une nuit agréable et reposante dans le studio arrière bâbord et apprécié la qualité de la literie, de l’ergonomie, ainsi que l’effet visuel du volume transversal; le puits de lumière dans le bordé ouvre une perspective innovante  sur le paysage maritime. J’ai été sensible au raffinement créé par un confort douillet, une isolation sonore parfaite et un éclairage sophistiqué. Le niveau supérieur regroupe cuisine et navigation à l’avant, ainsi qu’un superbe et volumineux carré, dédoublé en coin salon et repas. La vue panoramique et le design séduisent, mais la table trouvera ses limites d’accueil autour de 6 personnes lorsque la température condamnera le carré extérieur. La cuisine est agréable à utiliser, fonctionnelle et pratique, malgré des charnières coulissantes et fermetures de placards indignes du bateau.

Un comportement marin exemplaire

La navstation est équipée pour les longs quarts : banquette de pilotage Pullman, visibilité excellente, bon positionnement des instruments. Le tableau de bord numérique des D11 est idéal : intuitif, clair et précis. Températures d’eau, d’huiles moteurs et inverseurs, échappements, pressions, compte-tours synchronisé, tout y est ! L’électronique harmonise automatiquement les régimes moteurs, un enfant peut surveiller les paramètres de fonctionnement !

Direction le flybridge dont le magnifique espace aménagé (wet kitchen, solarium, carré, coin salon et pilotage) est…une merveille ! Le captain est à la manœuvre pour extraire nos 16.50m du vieux port de Cannes encombré par les bateaux du récent salon. Tout se passe bien sans propulseurs. Rejoignant le fly, je prends conscience de  la taille de l’engin ! Dehors la mer est plate avec 10 nœuds de vent de SW et nous nous installons pour un vrai moment de bonheur à bord de notre soucoupe volante. À 11 nœuds, puis 14-15, l’assiette est parfaite, pas de chocs, pas de vibrations, pas de bruit ! Le trait de côte défile sous nos yeux, un sillage discret se referme en quelques longueurs sans générer d’ondes secondaires (si détestables pour les voiliers !).  J’en profite pour ouvrir les cale-moteurs et prendre position à l’intérieur afin d’apprivoiser ces blocs de 11L de cylindrée. La descente est sécure, sans risque de chute sur le moteur ou de brûlure. Le check visuel est facilité par l’éclairage puissant, une double coursive latérale et la hauteur sous barrots. Le niveau sonore est tout à fait supportable à 15 nœuds, exempt de claquements ou fréquences agressives; ces D11 sont vraiment civilisés! L’implantation technique est réfléchie, logique et lisible, la température du local compatible avec les exigences de la turbo compression. L’accessibilité générale et la qualité de la transmission (arbres très courts) sont remarquables. Je quitte les lieux avec un sentiment général amical et confiant envers cette motorisation qui vient d’effectuer le tour de l’Espagne en 4 jours et demi! Nous avons prévu de rejoindre un équipage ami au fond de la baie de Cavalaire et profitons du plan d’eau libre pour accélérer. À 24 nœuds (en charge), le Queensland atteint sa vitesse limite et glisse comme un TGV marin. Le bruit et le vent sont maintenant perceptibles et l’allure, selon moi, moins agréable qu’à 15 nœuds, mais cette réserve de puissance peut être utile. Elle témoigne des qualités dynamiques du bateau. Plus tard depuis le fly, je relève le mouillage, satisfait de la position en surplomb et de l’échantillonnage des équipements (compartiment guindeau, chaîne, ancre, facilité de mise en place de la patte d’oie). Le vent d’ouest souffle à 15nd pour longer les îles d’Hyères face à un clapot maintenant organisé. Aucune réaction parasite dans la structure, la stabilité reste surprenante, nous sommes à 18 nd… Je ne m’étais pas rendu compte de la vitesse ! Un premier spray levé par les étraves attire mon attention, il faudra prévoir un saute-vent plus haut pour ce genre de situation ou… réduire à 15.5 nd comme nous l’avons fait pour rester dans notre range « économique » ! En rentrant le Queensland dans un trou de souris au fond d’un petit port d’azur, je me laisse convaincre par l’agilité de ce gros bateau, la souplesse précise des commandes et le silence des échappements.

FICHE TECHNIQUE

Architecte : Daniel Andrieu

Constructeur : Fountaine Pajot

Architecte d’intérieur : Jean-Jacques Coste

Longueur : 16.75m

Largeur : 7.80m

Tirant d’eau : 1.10m

Puissances moteurs : 2X435CV ou 2X670CV. Système IPS Volvo disponible (embases orientables, 30% d’économie, surcoût élevé)

Transmissions et puissance modèle essayé : 2x670CV/ lignes d’arbres

Autonomie : 1 200L à 9.2 nœuds

Gasoil : 2X1600L

Eau : 1 000L

Vitesse maxi : 24 nd (version 2X670cv), 20 nd (version 2X 435cv)

Prix HT : 1 689 k€ en version maestro et 1 623 k€ en 4 cabines quatuor

Principales options HT:

–              moteur Volvo D11 : 108 000€

–              climatisation complète : 45 000€

–              garage annexe équipé : 19 600€

–              dessalinisateur 180L/h :  17 600€

–              pack vidéo salon + antenne : 7 200€

–              pack vidéo cabines : 8 000€

Performances-consommations

D6

D11

Vitesse

Consommation

Autonomie

Vitesse

Consommation

Autonomie

Mode éco

9.5 nd

2X14 L/h

1 200 miles

9.5 nd

2X15 L/h

1 000 miles

Croisière rapide

15 nd

2X50 L/h

450 miles

18 nd

2X60 L/h

430 miles

Vitesse maxi

20 nd

2X83 L/h

360 miles

24 nd

2X120 L/h

290 miles

INVENTAIRE DE L’EXEMPLAIRE à VENDRE

FOUNTAINE PAJOT  QUEENSLAND 55 N°1

QUEENSLAND 55 QUATUOR N° 01 01/07/2010

Moteurs 2VOLVO D11 670 CV   1 700  H environ (1578 h /1588 h le 28/08/2017)

Taud de soleil de flying-bridge

Coussins d’assise de cockpit

Aménagement complet 2 pointes avants

Holding tank 2

Wc électrique 4

Générateur 11 KW

Déssalinisateur 220v 220l/h

Armement sécu complet avec survie 10 pers

Réseau 220V prises cabines

HIFI radio CD

Meuble évier glacière flying

Machine a glace

Système froid glacière cockpit

Four gaz

Micro-onde 220v

Table carré  8 per

Douches pont 1

Eau chaude et froide 1

Prise eau douce extérieur

Prise eau  de mer extérieure

Radeau de survie MP 12 container

Coussins intérieur cuir

Congélateur 90L

Réseau 220V onduleur 4000W

Passerelle hydraulique OPACMARE

Grue hydraulique OPACMARE

Annexe 4.30m +HB 30CV

Tables et chaises en teck

Equipements électroniques FURUNO

–       Navnet 3D8.4

–       Navnet 3D 12.1

–       Radome DRS 4 D 20 60cm 4KW 36 mm

–       GPS  GP 32

–       Module sondeur digital

–       FAX 30 récepteurs météo FAX navtex avec antenne

–       Hub 101 éther net 8 ports

–       VHF FM 272 VP 70 2 antennes et 2combinés

–       Capteur rowing

–       Indicateur analogique des vents F150

–       Navpilot 511 avec gyrocompas  PG 500

–       Pupitre de commande FAP 5011

–       Groupe RV2 12V 2200110B

–       Antenne Trac vision KVH M5

–       Balise KANNAD

–       Démodulateur TV

–       1 TV SONY 200HZ KDL 26V4500E

–       4 TV ESSENTIEL B DVD 19

 

Caractéristiques

Modèle / Version QUEENSLAND 55
Chantier / Boatyard FOUNTAINE PAJOT
Architecte / Architect Daniel Andrieu
Année de construction / Launching year 2010
Matériaux / Material sandwich balsa verre polyester
Pavillon / Flag Français
TVA Payée / Paid VAT non
Longueur / LOA 16,75 m
Largeur / Beam 7,80 m
Tirant d'eau / Draft 1,10 m
Motorisation / Engines 2x670hp Volvo D11