DIAM 24

DIAM 24

Formidable petite machine de vitesse pour le fun, la régate ou la course. Le D24 ets solide, fiable et simple à utiliser, il est aussi capable de procurer des sensations de haut niveau aux régatiers exigeants, mais sait se montrer vivant et docile dans des mains moins expertes. Cet exemplaire est livré à l’état neuf avec remorque et nombreux jeux d evoiles, accastillage high tech, présentation neutre (gel coat blanc en éta parfait). Disponible West France

Prix : 30 000.00 €
Weight: 450 kg

Description

DIAM 24 Occasion 30 000€ht (36.000€ttc)

Année / 2019

Longueur / 7,25 m

Constructeur / ADH

Localité  / Les Sables d’Olonnes

Matériaux / Composite sandwich, verre polyester, verre epoxy, renfort carbone

Type Sport Boat

N° CIN / FR-ADH00091B917

Description

Diam 24od état neuf, full options, prêt à naviguer Disponible dès maintenant

Appartenant à EOLE PERFORMANCE

Package complet de 2019 :

Voiles :

1 jeu de Voiles complet de 2019 décorées (Gennak nouvelle génération, GV, Foc)

1 jeu de Voiles complet de 2018 décorées (Gennak nouvelle génération, GV, Foc)

1 jeu de Voiles complet ancien (Gennak nouvelle génération, GV, Foc)

Accessoires :

• Mât carbone manchonné révisé

• Gréement dormant et courant complet révisé

• Accastillage révisé

• Trampoline avec anti-dérapant

• 2 Dérives

• 1 Jeu de safrans complet + 1 Pelle de spare

• Moteur Electrique TORQEEDO 2019

• 2 Poufs + 4 Parre-battages

• Equipement complet de sécurité (conforme avec les règles de classe)

• 2 Pagaies

• Moyen d’assèchement

• Remorque de mise à l’eau de 2019

• 2 Bers de coque latérale roulants

• Remorque de route double essieux spécial D24 avec bâche de 2016 (révisée en 2019)

• 4 Casques

• 1 Novasail NS 360 Pro

• VHF Iron BC 210 + chargeur

• 2 Manivelles de Winch

• 2 Tirettes de safran spare

• 1 Kit matériel de spare embarqué

• 1 Constructor

• 2 Poupées de winch

• Housses de : safrans, dérives, foc sur étai, de mât

• ……..

Commentaires

• Bateau neuf 1ère main reçu en Mars 2019, utilisation sur 3 régates + 1 Tour de France 2019

• 10ème TDF 2019 + 3ème Classement Jeunes

• Bateau proche du neuf de 2019, vendu en HT pour une société, et TTC pour un particulier

• Livraison, mise en main possible

 

(source Multicoques Magazine)

LA GLISSE A LA PORTÉE DE TOUS

Lancé en 2014, le petit trimaran monotype VPLP de 24′ (7,30m) n’est pas seulement le multicoque officiel du Tour de France à la voile! Avec plus de 100 unités produites, réparties dans le monde entier, ce bolide enthousiasme les meilleurs équipages mondiaux aussi bien que les familles sportives ou les régatiers débutants. Comme le First Class 8 ou le J24′ à leurs époques, ses qualités ludiques et nautiques, sa simplicité d’utilisation, sa rigueur structurelle, bref sa polyvalence incroyable en font aussi un support  éducatif exceptionnel. Monotypie garantie, engagement et accompagnement volontaires du chantier ADH Inotec de Port la Forêt, coûts d’utilisation réduits pour un plaisir maximum et programme de courses enrichi (possible aussi dans le circuit Multi 2000 ou Mocra), voilà la recette d’une formule dont le succès s’élargit aux amateurs (associations sportives, groupes d’amis, entreprises) désireux de découvrir en sécurité les sensations d’une machine de glisse excitante. Pour eux,  Vianney Ancelin et son équipe ont créé le concept Easy Regatta; nous avons partagé un WE avec les membres de la section voile de l’association sportive d’une grande banque française, une vraie découverte et un coup de cœur!

 

Un constructeur-promoteur imaginatif et engagé

 

Le Diam 24′ est conçu par le cabinet d’architecture le plus rapide du monde, mais c’est aussi un multicoque pratique, une sorte de couteau Suisse de la glisse. Démontable, transportable projetable, stockable en caisson spécialement étudié pour lui, ce petit surdoué met aussi à disposition des utilisateurs tous les accessoires d’une boite à outils magique qui anticipe l’ensemble des besoins (remorques de transport et d’hivernage sans permis spécial, chariots de mise à l’eau, kit de ressalage, astuces diverses…). Cette souplesse logistique associée à la sportivité rassurante du bateau a évidemment séduit l’organisation du Tour Voile; mais ces qualités se transposent aussi sur un programme de camping côtier sportif, d’utilisation familiale, d’école de voile ou d’incentive comme nous allons le voir.

 

Easy Regatta: un accueil qui met en confiance

Il est possible de louer, un seul bateau ou plusieurs, pour un jour ou pour plusieurs WE. Le programme débute par une visite guidée du chantier et une explication très pédagogique du concept architectural et de la fabrication. Vianney connaît son affaire et sait aussi séduire en tenant en haleine un public impatient, mais attentif. La petite dose d’adrénaline n’est pas absente de l’exercice!

 

Une flotte prête à bondir

La mise à disposition des bateaux est possible sur le plan d’eau de votre choix, évidemment Port la Forêt reste le spot de prédilection (proximité immédiate du chantier et des infrastructures, marina séduisante, plan d’eau superbe et praticable dans des conditions météorologiques variées. En sortant de l’explication de texte in situ du patron, nous rejoignons les 3 bateaux préparés à notre intention. Le briefing est bien rodé et les explications claires. Nos camarades de jeu sont tous des pratiquants de F18′, mais l’organisation peut mettre à disposition un coach qui connaît bien le Diam pour faciliter la prise en main. Ce fut notre choix. L’idée de l’essai était aussi d’avoir le retour d’une matelote peu habituée à ce type de supports afin de  démontrer que Easy Regatta ne s’adresse pas seulement aux furieux de la glisse, mais permet également une pratique ludique, joyeuse et familiale de la voile moderne. Patricia avait accepté la mission avec un peu d’appréhension (vidéo internet et figures de styles de virtuoses obligent!). Les conditions météo fraiches (fin octobre) et la brise soutenue (16-22nd) étaient pourtant parfaites pour une grande journée de glisse! A bord de ces petits multicoques rapides, il est important de bien s’équiper et un ensemble étanche de qualité est indispensable, une fois habillés (Easy Ragatta met à disposition des combinaisons), nous rejoignons les bateaux mis à l’eau la veille et impeccablement préparés! Cette sensation de sauter dans le siège baquet d’une machine configurée spécialement pour vous est un des bonheurs de la formule! Prêts pour embarquer avec nous?

 

Fast is fun!

 

La motorisation électrique est suffisante pour les évolutions nécessaires à la sortie et au retour au port, le bateau est léger et furtif, peu de prise au vent; les manœuvres d’appareillage et d’appontage en sont facilitées. Aussitôt dehors, notre jeune coach envoie la grand voile; profil à peine bordé pour éviter le faseillement, notre petite GTI déroule déjà un sillage prometteur; il faut attendre le reste de la flotte pour jouer au contact. Je n’ai pas une grande expérience des petits multicoques de sport, pour moi un 28′ est encore un petit bateau et je dois avouer à ma grande honte que je comprenais mal le choix de ce support pour le Tour de France à la Voile (mon point de vue est totalement changé aujourd’hui!). Après quelques virements, je me sens à l’aise sur la plate forme, impatient d’ouvrir les gaz! Nos camarades de jeu nous rejoignent sur le plan d’eau, je les laisse nous dépasser sous le vent pour avoir un point de repère vitesse. Je ne connais pas ce petit bolide et reste en observation de leurs réglages  (certains à bord sont de vrais aficionados du F18!). Très vite, je trouve quelques bonnes sensations: laisser courir au bon plein contre un clapot assez hargneux, ne pas chercher à trop monter au vent, ne pas poser le flotteur au vent… Sur son Semi rigide, Vianney surveille les évolutions et prodigue des conseils quand c’est nécessaire. Nous ne sommes pas en course, juste en parcours de démonstration et les bouées ne sont là que pour cadrer le match. Je trouve peu à peu mes marques et les bonnes positions, bien campé sur le flotteur au vent; le toucher de barre est parfait. Les commandes d’écoute et de traveller sont bien placées, l’équipier de pied de mât gère le foc et monte au vent selon les variations de la brise; notre équipière participe activement à l’assiette navire aussi bien en longitudinal qu’en latéral. Le Diam est très sensible à la répartition des poids à bord et un flotteur au vent collé signifie un coup de frein immédiat. Après avoir rapidement mis au point ces réglages d’assiette, les actions sur les voiles deviennent plus réactives et la glisse plus efficace. Il nous semble que nous avons la meilleure vitesse (Aie! Déjà accros!); le plaisir de pilotage est intense, la beauté du passage dans l’eau de cette excitante petite machine renouvelle une sensation bien connue dont l’intensité renait à chaque nouvelle expérience. Un long bord en direction d’une bouée proche des Glénans nous fait découvrir l’aisance contre la mer de face du plan VPLP… mais aussi son exigence et sa précision; quelques secondes d’inattention et l’équilibre assiette-vitesse est rompu,  le franchissement des vagues devient chaotique. Dans ces conditions de médium, le rôle du 3éme équipier devient crucial (cependant, plus exposé aux embruns permanents, il n’est pas le plus confortable, Patricia commence à souffrir de l’exercice!). Nous faisons une pose à la bouée au vent afin de préparer le genaker et déroulons aux ordres de Vianney: 20nd réels, trains de vagues en formation, la piste est ouverte! Grand largue (plan de voilure assez fermé, bien sur!), le Diam dévoile sa vraie nature, à partir de 18nd de vitesse, la dérive entonne une mélodie que les amateurs adorent, au delà de 20nd, en festonnant (lofer-abattre selon les variations de vitesse et d’angle du vent), les appendices chantent fort, c’est un bonheur fantastique! Nous dépassons largement les trains de vagues et à conditions de bien abattre dans les accélérations, le Diam se comporte magnifiquement. Quel plaisir incroyable, Patricia apprécie cette glisse échevelée qu’elle découvre en multicoque. Ce trimaran est incroyable; bien né, bien construit, il délivre des sensations exceptionnelles avec une marge de sécurité réelle! Les faute avouées (ou pas) sont pardonnées!

 

Ils ont dit

Après 15 années passées à user mon ciré en J80, j’ai eu envie de changer de support pour quelque chose de plus moderne : monotype pour régater à armes

égales,  riche en sensations et associé à une logistique simple.
Avec 2 équipiers, nous nous sommes tournés vers le Diam24OD et l’avons adopté immédiatement.
Le bateau est bien né, il est le résultat d’un cabinet de design reconnu internationalement (VPLP) et d’une grosse dose d’expérience en construction haute qualité par le chantier ADH Inotec sous la direction de Vianney Ancelin, extraordinaire chef d’orchestre à l’expertise rarement rencontrée. Ajoutez à cela que le parrain du Diam 24 n’est autre que Michel Desjoyeaux….

Sur l’eau je le trouve toujours sain et finalement pas si extrême que ça. J’emmènerais sans appréhension mes enfants naviguer.
Sa polyvalence permet l’utilisation sur une plage de vent très large de 5 à 25 nœuds voire 30 noeuds pour les plus sportifs.
On est loin des ranges des bateaux à foils dont l’utilisation est beaucoup plus réduite.
Le Diam24OD est accessible à tous et terriblement addictif.

Le chantier a créé une offre “Easy Regatta”, formule qui permet de disposer du Diam24′ sur les entraînements et épreuves que vous avez sélectionnés. Une équipe se charge de la logistique à terre ce qui permet aux naviguants de s’affranchir d’un maximum de contraintes. Plus de temps de navigation, moins de logistique, pas de rangement ni de démontage et la soirée en famille; ça n’a pas de prix!

Xavier Dubos

 

Vianney est un passionné qui a du savoir faire ! Son bébé, le DIAM24 mérite une notoriété élargie. Le DIAM 24 n’est pas un bateau pour naviguer seul dans son coin, mais pour s’affronter en équipages de jeunes et de moins jeunes sur un support performant. Grisant et très économique par rapport aux machines de haute technologie. Le bateau est cependant construit avec beaucoup de précision et de méticulosité. Vianney a su s’appuyer sur un cabinet d’architectes de renom pour mettre en œuvre ses idées. J’ai toujours navigué sur des catamarans de 16, 18 ou 21 pieds et en habitables, j’étais assez impressionné au port devant la taille du mat par rapport à la plateforme. Avec la météo annoncée et ressentie ce jour là, j’aurais été favorable à partir avec un ris. Mais les connaisseurs ont dit que c’était bon, donc GV voile haute! Effectivement tout c’est bien passé. La prise en main est très facile, il y peu de manœuvres. La barre est fine et agréable. La stabilité très bonne à toutes les allures en restant vigilant. J’ai quand même fait un gros planté d’étraves… mais finalement en restant calme, ça s’est bien terminé.

Patrick Maréchal

 

Aller aussi vite en toute sécurité; c’est génial! Je reviendrai (en été ou avec une combinaison étanche!)

Patricia Desloge

 

 

Descriptif technique et prix

 

Longueur de coque:7.25 m

Longueur à la flottaison:7.25 m

Largeur – Bau:5.62 m

Tirant d’air (hauteur maxi):12.20 m

Tirant d’eau de la version standard:1.50 m

Tirant d’eau mini:0.20 m

Déplacement lège:450 kg

Prix Décembre 2019:49 000€ht /68 000ttc avec remorque, équipement de sécurité et voiles

Caractéristiques

Modèle / Version DIAM 24
Chantier / Boatyard ADH INNOTEC
Architecte / Architect VPLP
Année de construction / Launching year 2019
Matériaux / Material SANDWICH MOUSSE VERRE PLOYESTER
Pavillon / Flag Français
TVA Payée / Paid VAT non
Longueur / LOA 7,25 m
Largeur / Beam 5,62 m
Tirant d'eau / Draft 0,20 m
Poids / Weight 450 kg
Surface au près / Winward sail surface 33
Système anti-dérive / Keel type Dérive centrale/centerboard
Motorisation / Engines Torqueedo éléctrique